PROJET ANGE |Ancrage du numérique dans la gouvernance des établissements

ANGE est porté par l’AECG (Association enseignement catholique de Gironde, coordinateur du projet) et regroupe 8 organisations

PROJET ANGE

Le projet a pour volonté de contribuer à la modernisation des systèmes éducatifs européens et a pour objectif la mise en place d’une équipe paneuropéenne formée de chercheurs, formateurs, chefs d’établissement et enseignants afin d’accompagner les établissements européens pour transformer la configuration globale d’un établissement en lien avec les technologies

Institut Catholique de Paris – France

L’Université De Craïova – Roumanie

Lycée Paul Claudel- d’Hulst – France

Lycée Rakovski de Bourgas – Bulgarie

Université de Salamanque – Espagne

Ecole Zawm St. Vith – Belgique

Lycée Novida – Finlande

Le CEGEP La Pocatière – Québec

Partenaires

EU flag-Erasmus+ petit
logo_ecg
logo-icp-entier
logo-Paul-Claudel-Hulst-Coul
Logo_Cégep_de_La_Pocatière.svg
Logo_Novida
logo_ucv2fr
logo-Rakovski
Logo-Zawm
usal_long
etwinning

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

RECTEC+ |Reconnaissance des compétences transversales en lien avec l'employabilité et le cadre de certifications européen pour les niveaux supérieurs de qualification

La mise en place réelle de l’approche par compétences à l’Université de manière articulée avec la formation professionnelle et des situations de travail, constitue un enjeu majeur pour l’ingénierie des parcours et la professionnalisation de populations européennes, en particulier celles qui naviguent entre les niveaux 3, 4 et 5 du Cadre européen des Certifications (CEC).

 

Le projet RECTEC + vise à construire des parcours de professionnalisation et d’études corrélés aux niveaux CEC s’appuyant sur les compétences transversales graduées correspondant à chaque niveau de certification. Les 4 premiers niveaux ont déjà été calibrés pour douze compétences transversales organisées en trois pôles: réflexif, organisationnel, communicationnel et ce, dans le cadre du projet RECTEC 2016-2019, présenté sur le site.

La Belgique, la France, le Luxembourg et la Roumanie mobilisent 7 partenaires stratégiques pour le projet RECTEC+ autour du Groupement d’Intérêt Public de la Formation Continue et l’Insertion Professionnelle (GIP FCIP) de l’Académie de Versailles, porteur du projet, à savoir :

Le Forem et Conseil Régionnal de la Formation (CRF) pour la Belgique

L’Université du Mans et l’Institut Régional de l’Administration (IRA) de Lyon pour la France

L’Université du Luxembourg pour le Luxembourg

L’Université de Galati et l’entreprise WebHelp pour la Roumanie

Des partenaires associés ont manifesté leur intérêt pour participer et suivre ce projet, en particulier :

UN NOUVEL OUTIL POUR ÉVALUER LES COMPÉTENCES TRANSVERSALES

Trois productions intellectuelles réunies dans un guide méthodologique constituent les livrables co-élaborés pendant un projet de 24 mois, se terminant par un colloque en septembre 2021 à Paris :

  • Un référentiel de compétences transversales graduées, mises en correspondance avec les critères du CEC accompagné de situations significatives – d’étude et de travail – pour les niveaux 5 à 7, voire 8 du CEC
  • Des fiches descriptives pour l’utilisation du référentiel dans des contextes variés – universitaire, professionnel – public et privé –
  • Des fiches d’analyse des usages du référentiel élaborés par des experts chercheurs, accompagnateurs du projet

Ces productions seront disponibles en français et en anglais.

Une méthodologie progressive d’élaboration de ces livrables distribue les rôles et les tâches de chaque partenaire pour le recensement des situations significatives et l’élaboration des graduations des compétences en fonction des contextes et des publics concernés par chaque partenaire: à titre d’exemple, l’Université de Luxembourg focalisera ses analyses sur des étudiants européens inscrits dans des mobilités universitaires; l’Université du Mans sur le continuum Bac -3 à Bac+3 en y associant des Lycées et en leur fournissant les compétences de niveaux 3-4-5 pour faciliter l’accrochage et l’intégration universitaires, le CRF belge et l’IRA de Lyon focaliseront leurs productions sur l’usage de la démarche RECTEC + dans le cadre des recrutements de la Fonction Publique et en formation professionnelle initiale et continue.

Des expérimentations mises en place en deuxième année donneront lieu à des fiches descriptives pouvant être utilisées dans d’autres contextes européens similaires. Des fiches analytiques élaborées par des chercheurs accompagneront ces descriptions afin de rendre visibles les éléments conceptuels et les aspects à considérer pour la mise en place de l’approche par compétences transversales graduées en milieu universitaire d’une part, en milieu professionnel – public et privé – d’autre part.

Huit rencontres transnationales de deux jours incluant un comité scientifique permettent de mettre en commun et de stabiliser les productions collectives à partir des propositions spécifiques regroupées en « situations significatives » et pôles de compétences.

Des comités d’orientation stratégique seront réunis pendant la deuxième année afin d’analyser les modalités de dissémination à échelle nationale et européenne, en particulier pour la reconnaissance des standards en lien avec des blocs de compétences gradués corrélés au CEC pour la construction des parcours.